AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L’Équilibre Acido-Basique du corps Humain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hatu

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 20/05/2016

MessageSujet: L’Équilibre Acido-Basique du corps Humain   Jeu 9 Juin - 23:14

I ~ Définitions



L’Homéostasie :

L'homéostasie désigne la capacité d'un système à conserver son milieu intérieur en équilibre.

Tous les mécanismes corporels entrent dans l'homéostasie : le rythme cardiaque, la respiration, la miction (uriner), la sudation, la digestion, la température corporelle, la composition du sang... etc.
Tous ces phénomènes naturels permettent l'équilibre de l'ensemble de l'organisme et son fonctionnement normal. Les hormones sécrétées par les différentes glandes du corps humain ainsi qu'une partie du système nerveux, sont les éléments majeurs de ces phénomènes de régulation.

La Physiologie :

La Physiologie, c’est  le fait de comprendre comment le corps marche, le rôle de chaque organe et ses mécanismes de fonctionnement, des différentes substances contenues dans l'organisme.

Exemple:
 


Le métabolisme :

Le métabolisme est le processus naturel de la combustion d’énergie (« bruler des calories ») pour faire fonctionner le corps humain.  

Le métabolisme de base, désigne les besoins énergétiques minimums dont l'organisme a besoin au quotidien pour assurer ses fonctions vitales : fonctionnement des organes vitaux, respirer, rythme cardiaque, éveil de l’individu …etc.

L’unité de mesure du métabolisme de base, est exprimée en calorie. Le métabolisme de base est calculé pour un individu au repos. Il est influencé par plusieurs facteurs comme le sexe, l'âge, l'activité thyroïdienne, le poids et la taille de la personne.


  • Le métabolisme basal moyen est de 1500 calories pour un homme et de 1300 pour une femme par jour.
  • Pour un métabolisme global (fonctionnement des organes vitaux + activités/sport), il est de 2500 calories pour un homme et 2000 pour une femme en moyenne.


Le Régime :

Le Régime a pour but initial de corriger les mauvaises habitudes alimentaires que peut avoir un individu.

Malheureusement, les régimes au sens moderne d’aujourd’hui, sont bien trop ponctuels et inadaptés à chacun. Dès lors un régime devient inefficace, voire pire, il peut nuire à la santé de l’individu.

L’erreur fréquente d’un régime, est de priver l’individu de nourriture. Ce qui est totalement incohérent dans la mesure où il faut d’abord comprendre l’origine des symptômes de l’individu.

Et nous verrons par la suite, dans la partie Nutrition du dossier, comment une alimentation doit être adoptée.

Valeur nutritive :

On appelle valeur nutritive l'ensemble des substances qui ont pour fonction de nourrir l'individu.

Il s'agit d'un terme très utilisé en nutrition, notamment pour déterminer les apports nutritionnels dont un corps a besoin. Les aliments peuvent être jugés comme étant de « riche » ou de « faible » valeur nutritive. Lorsqu'une personne entreprend un régime, la valeur nutritive des aliments est à regarder de près. La valeur nutritive correspond au besoin énergétique, aussi bien en quantité qu’en qualité.

Exemple:
 

Les vitamines :

Les vitamines sont des substances organiques nécessaires au bon fonctionnement de l'organisme. Le corps humain ne peut généralement pas les produire seul, et leur apport alimentaire est donc indispensable.

Elles participent notamment au bon déroulement de la croissance et au maintien de l'équilibre de l'organisme.

Les vitamines sont nombreuses et l'on distingue notamment :


  • la vitamine A, ayant un rôle dans la croissance et la vision notamment,
  • les vitamines B aidant à de nombreuses réactions de fabrication (anabolisme) ou de destruction (catabolisme) de matières,
  • la vitamine C favorisant l'absorption du fer et entrant dans la synthèse des globules,
  • la vitamine D permettant l'absorption du calcium et sa fixation pour renforcer les os,
  • la vitamine K qui autorise la fabrication de certains facteurs de la coagulation sanguine ...


Une carence en vitamines est responsable de pathologies (maladies) ou de disfonctionnement des mécanismes du corps (ex : chute des cheveux du à un déficit minéral).

A noter qu'un excès de vitamine (ou hypervitaminose), peut également être néfaste en causant des intoxications.

Les Sels minéraux :

Les sels minéraux sont indispensables à l'organisme et à son fonctionnement. Ils participent, notamment, à l'équilibre hydrique (composition des fluides du corps et ses taux en minéraux), à l'élaboration des enzymes et des hormones, à la composition des os et des dents, à la transmission de l'influx nerveux et à la contraction des muscles.

On distingue les macroéléments (calcium, magnésium, phosphore, sodium...) présents en grande quantité et les oligoéléments (fer, cuivre...) présents en quantité infinitésimale. L'organisme ne peut les fabriquer donc ils doivent être apportés par l'alimentation.

Les Protéines :

Les protéines sont essentielles à la vie des cellules. Chaque type de protéine assure une mission spécifique.

Une protéine est une molécule composée d'une chaîne d'acides aminés. Ceux-ci sont apportés par l'alimentation, et peuvent être d'origine animale (viande, poisson, œufs) ou végétale (fruits, légumes, céréales). La kératine est le constituant du cheveu, l'insuline régule le taux de sucre dans le sang, la mélanine agit sur la coloration de la peau, la myosine permet la contraction musculaire...etc.

Les Enzymes :

Une enzyme est une protéine fabriquée par l'organisme qui permet l'activation ou l'accélération de réactions chimiques.

Elles jouent un rôle dans toutes les fonctions, comme la digestion avec des enzymes intervenant dès le stade buccal avec les amylases contenues dans la salive, puis les différentes enzymes digestives qui décomposent les gros aliments  en  plus petits qui pourront être incorporés par l'organisme.
D'autres enzymes ont des rôles dans la purification du sang, l'élimination de substances toxiques... En cas d'absence ou de déficit en une enzyme de l'organisme, la fonction exercée est défaillante.



***Conclusion de la partie définition***



Citation :
On comprend, à travers les diverses définitions clés du corps humain, de ses mécanismes, et des nutriments, que celui-ci a des besoins vitaux.

Pour se faire il doit répondre à certaines normes de quantité mais aussi de qualités nutritives pour pouvoir fonctionner normalement.

Le corps humain est programmé et cherche constamment à trouver son état d’équilibre.

Exemple:
 

Si les besoins nutritionnels ne sont pas respectés, alors le corps humain n’est plus en mesure de fonctionner comme il le devrait et sera contraint d’assurer sa survie en mettant en place d’autres mécanismes pour régler le problème de départ.

Selon la gravité de la situation on peut entrer dans une spirale infinie de défaillances, où le corps cherchant constamment à pallier à un problème engendre un autre problème.

Suite de l'Exemple:
 


Remarque :

Hypoglycémie : Taux de sucre faible dans le sang.

La surproduction d’insuline (hormone qui sert à éliminer le sucre) induit une réduction massive du sucre dans le sang, mais que passagère malheureusement, puisque l’individu regorge de sucre « passif » (dans le cas de qqun qui a une alimentation trop sucrée) qui n’est certes pas dans le sang au moment de la surproduction d’insuline, mais toutefois déjà présent dans les intestins (alimentation récente), dans l’estomac, et dans les tissus qui viennent acheminer les nutriments dans le sang.

Conséquence, l’état d’hypoglycémie, qui n’est que passagère, engendre un besoin pressant en sucre.

L’individu a des envies de sucre, il mange à nouveau du sucre alors qu’il en regorge déjà. Non seulement l’individu aggrave son état glycémique et sa santé sur le long terme, mais ces états d’hypoglycémies passagers le rend accro au sucre.


Dernière édition par Hatu le Mar 23 Aoû - 14:09, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hatu

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 20/05/2016

MessageSujet: Re: L’Équilibre Acido-Basique du corps Humain   Ven 10 Juin - 0:17

II – Fonctionnement du corps humain :

A) L’homéostasie du corps :

Si l’état d’équilibre est rompu, alors le corps tentera sans cesse de solutionner le problème en mettant en place différents mécanismes pour retrouver un bon état d’équilibre.
Le corps humain fonctionne de manière cohérente. Constamment il cherche la « pleine santé ». Le corps a des mécanismes de régulation, d’équilibrage, d’effet tampon qui lui permet de s’accommoder avec les agressions extérieures, et les facteurs destructifs et cataboliques.
Quand l’équilibre du corps est perturbé, plusieurs mécanismes s’activent mais aussi plusieurs symptômes visibles et non visibles apparaissent.
Certains de ces signes sont immédiats, éphémères ou non, d’autres sont plus longs à se déclarer, et d’autres encore engendrent d’autres symptômes sur le long terme.

B) Les symptômes :

Il existe une multitude de symptômes. Ce qui est important avec les signes que le corps nous indique, c’est de comprendre l’origine de ce signe. Et de savoir comment réagir face à celui-ci.

Exemple:
 

***Conclusion***


Ce qu’il faut comprendre c’est que les symptômes ne sont que les signes d’un disfonctionnement. Ce ne sont pas les symptômes qui sont  à l’origine du problème, mais au contraire, bien souvent, ils sont là comme témoins, et acteurs parfois, de la lutte contre le problème. En aucun cas la « disparition» d’un symptôme n’apportera la guérison (à moins d’un heureux hasard car le corps aura remédié à ça de lui-même).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L’Équilibre Acido-Basique du corps Humain
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tutorat 1 : exercice équilibre acido-basique
» Le corps Humain
» Le corps humain virtuel
» Le corps humain et les signe du zodiaque.
» Le corps humain , un trésor de mystères

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Choupi :: Nutrition :: Fonctionnement général du corps-
Sauter vers: